Côte d’Ivoire: crime odieux dans la grande mosquée de Man

0
9384
Le meurtrier surpris sur le corps du muezzin

-Le muezzin lâchement assassiné par un individu

Le principal muezzin de la grande mosquée de Man, El Hadj Doumbia Dramane, n’appellera plus les fidèles musulmans pour la prière. Il a été arraché aux siens par un individu au petit matin du vendredi 10 au samedi 11 mars 2017.

Selon des témoignages recueillis sur place, il était 3 heures du matin quand un individu de mauvais acabit s’est fondu dans les pénombres des couloirs mal éclairés menant à la Grande Mosquée de Man pour mettre fin à la vie d’El Hadj Doumbia Dramane.

Un crime odieux diversement interprété dans la capitale de la région du Tonkpi, dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Selon nos sources, c’est à l’aide de morceaux de bois que l’individu a réalisé son forfait. En effet, les traces sur le corps de l’infortuné, montre qu’il a reçu plusieurs coups à différents endroits de son corps.

C’est un corps inerte, allongé dans une marre de sang au milieu de la mosquée la tête dirigée vers l’Est que les fidèles ont découvert au petit-matin. Simple assassinat ou meurtre rituel ? « Le malfaiteur qui se trouvait assis sur la poitrine de sa victime, le mordait  à chaque fois qu’il le piquait avec le bois. Il a même planté deux morceaux de bois dans les yeux du muezzin« , indique l’un des premiers fidèles arrivé dans la mosquée.

Tous les premiers fidèles arrivés sur les lieux n’en revenaient pas. L’assassin pris en flagrant délit, s’est accroché à l’aide de ses dents au sexe du muezzin. Après l’avoir assommé à plusieurs reprises, les jeunes sont parvenus à le maîtriser. Il a été remis aux agents de la préfecture de police de Man. Une enquête y sera ouverte pour mettre fin aux interprétations diverses qui entourent l’assassinat odieux du muezzin.

Doumbia  Balla Moise (Correspondant régional)

LAISSER UN COMMENTAIRE